RADIO(S)

Alerte info
Emissions Diva Fm : Diva Fm la radio est heureuse de vous annoncer la reprise de ses émissions à thèmes quotidiennes dès le 03 Janvier 2021. Retrouvez toute la grille de nos programmes détaillée dans votre Menu.

Eva, carla, Sylvie, qu’elles aient 13 ou 55 ans, ces femmes partagent une passion : le football. Incrites à Coudoux, elles y retrouvent leur seconde famille. «Championnes du monde» nous plonge au cœur de ce club qui fait la part belle au foot féminin, à voir le 8 mars sur France 3 PACA.

"Championnes du monde" de Valentin Feraud, à voir lundi 8 mars à 23.05 sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur.
"Championnes du monde" de Valentin Feraud, à voir lundi 8 mars à 23.05 sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur. © Valentin Feraud / LFF Production

C’est sur la pelouse et dans les vestiaires du club de Coudoux que nous embarque « Championnes du Monde », ce documentaire consacré au football féminin. Le club municipal a vu arriver, au fur et à mesure des années, des filles intéressées par la discipline.

Des tribunes de Coudoux à celles de l’Orange Vélodrome, des jours de victoires aux lendemains de défaites, des entraînements aux compétitions, Valentin Feraud a suivi ces femmes, de différentes générations, qui ont fait le choix de chausser les crampons.

Joie de la victoire, tristesse de la défaite, tension pendant les matches accrochés, le vestiaire est le lieu où passent toutes les émotions.
Joie de la victoire, tristesse de la défaite, tension pendant les matches accrochés, le vestiaire est le lieu où passent toutes les émotions. © Valentin Feraud / LFF Production

Elles n’étaient qu’une poignée de joueuses au départ, avec des garçons comme seuls partenaires d’entraînement. Mais elles ont vite progressé et le bouche-à-oreille a attiré de nouvelles recrues, jusqu’à former une, puis plusieurs équipes 100% féminines.

Aujourd’hui, les filles font partie intégrante de la structure sportive, et certaines d’entre-elles se prêtent à rêver de carrières professionnelles.

Les moins de 14 ans, la tête dans les étoiles

Si elles font leurs armes face aux garçons pendant les entraînements, le week-end, les moins de 14 ans défendent les couleurs du club dans des tournois féminins. Toujours soutenues par leur staff, et leurs parents, qui ne manquent pas une miette de leurs exploits dominicaux, elles se dépassent sur le terrain avec l’espoir, pour certaines, de prendre un jour la place de leurs idoles.

Au bord du terrain, les coaches du club de Coudoux regardent d'un oeil attentif les joueuses évoluer sur la pelouse.
Au bord du terrain, les coaches du club de Coudoux regardent d'un oeil attentif les joueuses évoluer sur la pelouse. © Valentin Feraud / LFF Production

Encouragement, félicitations et recadrage ; le coach les accompagne dans la pratique en leur consacrant une dizaine d’heures par semaine. Au fil des matches et des compétitions, un véritable esprit d’équipe s’est formé, et c’est dorénavant une seconde famille qu’elles retrouvent lorsqu’elles viennent s’entraîner. 

C’est d’ailleurs cette dimension familiale qui est au cœur du documentaire « Championnes du monde ». Ces jeunes filles, dont certaines ont échappé de peu au traditionnel cours de danse, ont généralement un père ou un frère footeux. Elles vivent football, elles parlent football, elles rêvent football. Leur passion a pris une telle place dans leur quotidien, qu'elles ont fini par convertir leurs mamans.

Quand les mamans s’y mettent

Alors qu'elles se contentaient de les déposer à l’entraînement, certaines mamans de footballeuses en herbe, ont finalement franchis la ligne blanche. Elles enfilent le maillot pour se frotter à d’autres équipes, souvent bien plus jeunes. Elles qui ne savaient pas mettre une paire de crampons, ont vite pris goût à ce nouveau passe-temps.

Les mamans font le buzz à chaque match qu'elles disputent contre des équipes généralement bien plus jeunes.
Les mamans font le buzz à chaque match qu'elles disputent contre des équipes généralement bien plus jeunes. © Valentin Feraud / LFF Production

Leur ambition est tout autre : pas de carrière professionnelle dans le viseur, mais la simple volonté de passer du bon temps, de « se régaler » avec ce qui est aussi devenu leur « deuxième famille ». 

Le résultat m’importe peu, c’est la manière de jouer qui prime.

Le coach des Panthères

Elles qui se sont auto-surnommées les « Panthères » jouent avec un mot d’ordre : le plaisir, mais l’esprit de compétition n’est jamais bien loin.

Si tout le monde ne les a pas prises au sérieux au démarrage, l'équipe des Panthères répond présent à chaque match depuis maintenant plusieurs années.
Si tout le monde ne les a pas prises au sérieux au démarrage, l'équipe des Panthères répond présent à chaque match depuis maintenant plusieurs années. © Valentin Feraud / LFF Production

Ces cinquantenaires, ont très vite développé un sentiment d’appartenance au club et à l’équipe. Avant-match, week-end de tournoi, sortie en ville, sur les terrains ou en dehors, elles partagent des moments inoubliables.

On revit une deuxième jeunesse à 40 balais, ça c’est formidable, on existe.

Une joueuse des Panthères


Leur seul regret ? Ne pas avoir commencé plus tôt !

Le football c’est la vie

Diffusé le jour de la journée internationale du droit des femmes sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, « Championnes du monde » brosse le portrait de femmes de différentes générations pour qui le foot est une véritable raison de vivre.

Si la pratique est une occasion de rêver pour les plus jeunes, les plus âgées y trouve une échappatoire aux soucis du quotidien. « Ces soucis, pendant 24heures, tu as la chance de les oublier. » témoigne une joueuse de l’équipe des Panthères. 

Maeva et ses coéquipière se considèrent comme une famille.
Maeva et ses coéquipière se considèrent comme une famille. © Valentin Feraud / LFF Production

Au delà de l'aspect sportif c'est la notion de « vivre ensemble » qui transparaît dans les paroles de ces femmes. Soudées dans la victoire, comme dans la défaite, petites et grandes, ne quitteraient le club de Coudoux pour rien au monde.   

« Championnes du monde », un documentaire de 52’ de Valentin Feraud à voir lundi 8 mars à 23.05 sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Une production LFF Production

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport football féminin documentaires culture
Source de l'article : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/championnes-du-monde-ou-comment-le-football-feminin-a-conquis-le-club-de-coudoux-1980085.html
Partager